Ma rencontre avec Kayla

J’avais envie de vous présenter ma Kayla, car elle vit un peu dans l’ombre de Mya qui prend toute la place.
chiens-chiot-kayla-unchiendereve
Kayla a vécu un drôle de départ dans sa vie. Elle a surement du naître dans une ferme en juin 2014, quelque part dans la région. Je n’ai jamais réussi à connaître la vérité.
A l’époque, je venais de terminer ma formation, et je partais le 31 août pour un voyage de 4 mois, et bien sur j’avais mon chien Boby.

Une camarade de classe, avait recueilli cette petite boule de poils, d’une autre fille, qui elle-même l’avait apparemment sauvé de quelque chose. Kayla ne devait même pas avoir 2 mois je pense…
Elodie, la camarade de classe a un jeune border collie, et il m’arrive de le garder la journée.
Un jour, elle vient avec sa maman me déposer son chien…

Je me souviendrai toujours de la première fois où j’ai aperçu la petite frimousse de Kayla qui sort de derrière la voiture. Je savais qu’Elodie m’amenait son chien, je ne savais pas qu’il y en aurait un deuxième.
Au moment où j’ai vu Kayla, sans rien connaître de rien, mon petit coeur a fait un arrêt. Il s’était passé quelque chose à ce moment préçis, qui a duré même pas une demie seconde…

La maman d’Elodie me demande quasi instantanément, “tu ne connaitrais pas une personne qui voudrait l’adopter?”  J’ai senti mon coeur tomber, car sans la connaître, juste en l’aillant aperçu, je savais déjà l’évidence que Kayla m’étais destinée. Mais je ne pouvais malheureusement pas l’adopter. J’allais partir en voyage pendant 4 mois, et je ne pouvais pas laisser deux chiens en garde à ma maman…

J’ai gardé Kayla plusieurs fois durant l’été, une adorable petite coquine, qui voulait jouer avec les furets. Je sentais malgré tout un lien vraiment puissant entre nous, c’était vraiment difficile de ne pas craquer. Je me raisonnais en me disant qu’elle allait bientôt trouver une chouette famille.

chiens-boby-kayla-unchiendereve

Début août, mon Boby d’amour, mon gros Loup, le chien de ma vie, a déclaré son cancer foudroyant…. j’ai vécu le pire mois d’août de ma vie….je n’ai pas dormi durant des jours et des jours, je ne savais pas s’il fallait que je l’endorme, que j’annule mon voyage… j’ai finalement pris une décision avec ma maman, elle s’en occuperait.  Je suis donc quand même partie en voyage, le laissant à ma maman et en espérant le retrouver à mon retour de voyage…

Et alors que je vis le voyage le plus dingue de ma vie, je perds l’un des Être les plus important pour moi…Boby s’en est allé. Dans un sens, je me dis qu’heureusement j’étais en voyage avec cette obligation d’avancer encore et toujours, je ne sais pas comment j’aurai géré sinon.
J’avançais, mais mon être était brisé, lorsqu’un de mes chiens s’en va…. une partie de moi s’éteint, c’est surement extrême, mais j’ai toujours vécu ainsi.

Mon voyage se poursuit, et un jour, alors que je ne respire plus depuis des semaines, Elodie m’envoie un SMS, et me demande si je souhaite adopter Kayla, car elle se bagarre avec son chien, et elle ne peut vraiment plus la garder.
Mon sang n’a fait qu’un tour en lisant son message, car j’étais à 100 miles lieux de penser à Kayla. Bien sur que je voulais l’adopter. Nous convenons qu’elle garderait Kayla jusqu’à mon retour en décembre.

Ma vie a repris un sens, ce jour là, nous avons grimpé en haut d’une montagne pour avoir une des vues les plus magnifique que je n’ai jamais vu, Le lac Hawea en Nouvelle-Zélande.
La montée est extrêmement raide, et difficile, mais plus rien de pouvais m’arrêter, je me sentais tellement légère, que j’aurai pu monter n’importe quelle montagne.

IMG_9871Photo Solange Hz – Hawea lake

Savoir que je retrouverai Kayla à mon retour m’a aidé, et me redonnait un souffle de vie… jusqu’au jour… où Elodie m’écrit à nouveau… Kayla s’est échappée…
Je suis en Nouvelle Zélande à des milliers de Kilomètre de la maison, et je ne peux absolument rien faire, rien! Ma maman et une amie proche se sont décarcassées comme des folles pour me retrouver Kayla. Je ne saurai jamais ce qui s’est réellement passé et je ne les remercierai jamais assez de n’avoir rien lâché.
Elle a été retrouvé une semaine et demi après sa disparition. Et ma maman l’a prise sous son aile jusqu’à mon retour à la maison…

Kayla un-chien-de-reve.com

J’ai donc retrouvé Kayla le 23 décembre 2014, au retour de mon voyage.
Je savais qu’à la maison Kayla m’attendait Je savais aussi que Boby n’était plus là.

J’avais quitté un quotidien 4 mois plus tôt et désormais tout allait changer.
Il fallait que j’accepte cette nouvelle réalité.

J’avais connu Kayla lorsqu’elle était toute chiot,  sans trop de traumatisme.
Elle m’a tout de suite reconnue lorsque nous nous sommes retrouvée.
Je suis persuadée que nous pouvons communiquer par la pensée avec nos animaux.
Moi particulièrement avec ceux dont j’ai un lien  extrêmement puissant.
Je vous raconterai quelques anecdote à ce sujet.
J’avais communiqué avec Kayla pendant que j’étais en voyage, les retrouvailles physiques étaient juste une formalité.

Très vite nous avons eu une relation fusionnelle…. beaucoup trop fusionnelle. Elle avait vécu des traumatismes, à changer autant de maison.
Et moi j’étais encore sous le choc du départ de Boby.

Nos premiers mois ont été assez difficiles dans le sens où je ne pouvais rien faire sans elle,
elle paniquait totalement de rester seule à la maison.
Elle me suivait donc partout, aucun problème pour ça.  Elle s’adaptait à toutes nouvelles situations. Que ce soit au restaurant, chez des amis, en ville, dans des manifestations.

Il a fallu aussi travailler sur sa peur des hommes masculins. Elle en avait une peur bleue et s’urinait dessus.

Nous avons très vite fait nos premiers cours d’agility.
Elle était adorable. Kayla est une chienne très calme. Il lui était donc facile de suivre mes instructions sans excitation.

Kayla est aussi devenue mon « assistante » de 1001 balades. Elle m’accompagnait toute la journée en balade avec mes clients toutou.
Elle a su créer un lien particulier avec chacun d’eux.
Nous passions donc toutes nos journées ensemble et si je voulais faire quelque chose sans elle, il fallait que je l’amène chez ma maman et que j’aille la rechercher… ça devenait invivable pour moi cette situation. Et ça me pesait énormément.
Je me souviens de m’être même posé la question si je ne devrais pas la placer… quelle idée idiote!

J’avais beau essayer de lui apprendre à rester seule, mais rien ne fonctionnait.  Je ne pouvais pas faire subir aux voisins ses hurlements de terreurs et pour elle ce n’était pas vivable.

Elle n’était pas prête à rester seule et enfait, moi je n’étais pas prête à la laisser seule… forcément ça allait coincer quelque part.

Depuis quelques années je rêvais d’avoir 2 chiens à la maison.
8 mois après nos retrouvailles, je décidais de prendre un second chien. Et qui je l’espérais,aiderait Kayla à rester seule.
Mya a donc débarqué dans notre quotidien.

Aujourd’hui Kayla est une super louloute, qui a parfois encore des accès de méfiance, mais plus du tout de panique. Grâce à Mya, elle peut rester seule la journée, calmement.
Et je crois bien qu’elle adore faire du sport plaisir, elle est toute choupinette et c’est un vrai plaisir d’essayer de lui apprendre les divers obstacles.

Que l’on choisisse son chien, ou qu’il vienne à nous, par hasard… je suis persuadée qu’ils ont une mission de vie, tout autant que nous… il n’y a pas de hasard, ils arrivent toujours au bons moments.
Et vous comment avez-vous rencontré votre chien?

Amélie

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *