mon chien m’épuise

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’un sujet dont on n’ose pas forcément évoquer avec son entourage… de peur parfois de ne pas être compris. Ou parfois même nous n’avons pas encore conscience que nous nous laissons embarquer dans une spirale d’émotions.
Et lentement on se laisser totalement épuiser par notre chien.

Eh oui, c’est tout à fait possible d’être épuisé par son chien! Je l’ai vécu, et j’avais honte de me l’avouer….

Je me sentais honteuse car quand même… un chien, ça reste un chien, il n’y a pas de quoi s’épuiser!

NON!

On a le droit d’être épuisé!
L’épuisement c’est plus qu’une simple fatigue, c’est quelque chose qui envahit tout l’être et dont on n’arrive plus à se défaire.

Lorsque nous sommes confronté à un chien difficile, dont on investi beaucoup de temps et d’énergie, pour des résultats moindre, ça fini par décourager.
Lorsque l’animal est malade, et qu’il demande beaucoup de soins, on s’inquiète à son sujet, les finances qui sombrent dans le rouge…
Ou le chien qui détruit et il faut racheter du matériel, des meubles, etc…
Le chien agressif qu’il faut gérer, et aussi gérer les remarques des gens dans la rue… C’est très dur.
Le chien qui aboie sans cesse…
Il y a tellement de possibilités de pourquoi notre chien fini par nous épuiser.

Si vous êtes entrain de lire cet article, c’est que surement vous vous sentez découragé par votre situation, et que vous cherchez du réconfort ou des pistes sur comment agir?

Ce que j’ai envie de vous dire, c’est que peut importe ce que pense votre entourage, s’ils vous font des remarques négatives, ou s’ils ne comprennent pas ce que vous vivez, ce qui compte vraiment c’est ce que vous ressentez au plus profond de vous.

En arrivant à accepter qu’on est épuisé, à mettre des mots sur le malaise, alors seulement on peut commencer à travailler et changer le quotidien.

Comment?

  • Essayez de rencontrer ou de parler avec des personnes qui vivent la même chose que vous. Cela peut vous aider à vous sentir soutenu et compris.
    Parler et exprimer ses émotions, sans que la personne en face ne nous juge, ou cherche à nous trouver une solution au problème. C’est ce que l’on appelle une écoute active.
  • Acceptez que vous êtes épuisé
  • Essayez d’écrire sur une feuille les émotions et sentiments qui traversent en vous durant la journée
  • Essayez d’écrire toutes les petites choses que votre chien fait de positif et qui vous font sourire
  • Rencontrez un éducateur canin en positif, afin d’établir un programme de travail
  • Fixez vous 1 objectif (ou plusieurs) à atteindre, quelque chose de réaliste et atteignable.
  • Et si vous avez vraiment besoin de souffler, trouvez de l’aide. Soit en mettant votre en chien en pension quelques jours, ou s’il est malade, autorisez vous à faire une petite pause, demandez à une personne de confiance de venir s’en occuper. L’instant d’un après-midi pour commencer et aller faire autre chose, cela vous redonnera un peu d’énergie.

    Toutes nos pensées sont dirigées sur ce qui nous pose problème, et tout tourne autour du problème ( chien agressif, peureux, aboyeur, destructeur, malade). Il nous est difficile de prendre suffisamment de recul face à la situation et de voir quelles solutions nous pourrions trouver.
    La difficulté avec l’épuisement, c’est d’arriver à en sortir. De trouver suffisamment de ressources pour pourvoir rebondir et devenir encore plus performant par la suite.
    Car tant qu’on est dans cet état d’épuisement, nous ne sommes pas vraiment au meilleur de nous-même et c’est quasiment impossible de faire un bon travail de ré éducation.

    Avec Mya, il m’a fallu plusieurs fois faire des “pauses”. Je la confiais à ma mère le temps d’un week-end, et cela me permettait de penser à autre chose, et d’être beaucoup plus disponible lorsque je la récupérais. Faire une pause, me permettais d’analyser ce que je vivais, et de prendre du recul. Mes émotions pouvaient redescendre un peu. Le temps d’un week-end je pouvais vivre normalement, sans avoir une boule au ventre, et être en stress.
    C’est dur de ce dire que le chien qu’on aime nous pourrit parfois la vie, et ce n’est vraiment pas le but d’une relation homme-chien. Heureusement, il existe des solutions.

    Si votre chien est gravement malade, je souhaite de tout cœur que vous trouviez une personne sur qui vous reposer et sur qui vous pouvez compter, c’est vraiment très important. Parler sur un forum ou ici dans les commentaires, peut grandement vous soulager le temps d’un instant. Vous n’êtes pas tout seul, et d’autres personnes ont ou vivent la même situation, c’est important de pouvoir s’entre-aider et se soutenir.
    Lorsque Boby, mon chien a eu son cancer, il est parti en 1 mois et demi, je crois que ça été le pire moment de ma vie. J’ai eu une chance inouïe d’avoir un soutien très important par ma famille et mes amies proches. C’est vraiment très important de trouver du réconfort et de ne pas rester seul.
    un-chien-de-reve.com boby malade

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *