Mon défi 2017

Pourquoi je me lance un défi?

J’ai envie de me lancer un défi, car je trouve qu’en se donnant des challenges on se fixe un but, un objectif. Et le fait d’essayer chaque jour de réaliser l’objectif, cela nous permet d’évoluer plus rapidement dans la vie.

En effet, nous sommes vite pris dans notre routine de vie, et on ne se donne pas forcément le temps, ni les moyens d’atteindre nos envies.
Bien souvent, on rêve de faire quelques chose, mais on le remet sans cesse à plus tard, car nous n’avons pas le temps pour le réaliser. J’ai moi-même tendance à procrastiner, c’est à dire de sans cesse remettre à plus tard, et c’est quelque chose qui me déplait en moi.

Quel défi?

Depuis 1 an et demi environ, je vais à des cours de “sport plaisir” avec Kayla. Les cours sont tous les samedi, et j’essaie d’y aller le plus régulièrement possible.
Kayla est très appliquée, et c’est relativement facile de prendre du plaisir avec elle. Kayla est une chienne calme, qui écoute, et qui s’amuse dans le sport plaisir.

Le sport plaisir est une discipline qui s’est développée en Suisse. Il y a divers obstacles à franchir, ou à exécuter comme le travail du flair, l’adresse du chien, le lien conducteur/chien, la conduite.

Sport plaisir un chien de rêve

Nous devions slalomer entre les piquets, le chien au pied, et sans parole


J’aimerai beaucoup pouvoir pratiquer le sport plaisir avec Mya, mais c’est un exploit qui relève encore de l’improbable.
Actuellement, Mya vient aussi le samedi, et elle fait un ou deux petits exercices.
Elle adore aller sur le terrain, mais elle s’excite très très vite et c’est encore très compliqué d’avoir son attention.
Jusqu’à présent, Mya a fait des choses simples qui demandent très peu de concentration. Je ne me suis pas vraiment investie avec elle pour le sport plaisir.

Il faut dire que j’avais tellement d’autres choses à régler avant dans notre relation, et je n’étais pas mur pour travailler des exercices aussi précis.
Maintenant que nous commençons à avoir une chouette relation, je me lance le défi de pouvoir participer à un cours de sport plaisir EN ENTIER avec Mya et que nous soyons zen toutes les deux.

Bien sur, il va falloir quelques étapes avant d’y arriver et cela ne va pas se faire du jour au lendemain, j’en ai bien conscience.

Actuellement, à la maison, je peux lui demander des petits exercices qu’elle arrive à faire. J’essaye toujours de faire des sessions très courtes, et lui demander seulement 1 ou 2 fois l’exercice.
Un exemple d’exercice:  Je lui demande de s’assoir, et d’attendre. Je m’éloigne un peu et reviens la féliciter. 

C’est quelque chose qui peut vous sembler vraiment très simple comme demande, mais pour Mya, être assise et rester 3 secondes assise lui demande un effort considérable.
Au fur et à mesure qu’elle est capable de tenir la demande, je m’éloigne de plus en plus et rallonge le temps d’attente avant de la récompenser.
Si elle se lève entre temps, c’est que je suis allée trop vite et qu’il faut que je revienne à l’étape d’avant.

A la maison, j’ai réussi à ce qu’elle puisse se concentrer et se connecter à moi, mais malheureusement je ne pratique pas tous les jours et cela rallonge sans cesse les apprentissages que nous pourrions faire.

Mon défi 

Le défi général et final que je me fixe :

Je serai capable de participer à un cours de sport plaisir avec Mya, dans le calme et la bonne humeur, sans excitation pour Mya, ni énervement pour moi, d’ici  4 mois.

Pour atteindre cet objectif final, il va falloir le décomposer en plusieurs étape. Le premier objectif spécifique sera le suivant:

Je ferai une session de petits exercices dans la maison avec Mya, durant 5 à 10 minutes pendant une semaine. 

Je commence mon défi dans la maison, car c’est le lieu où Mya est la plus calme, et la plus à l’écoute. Il n’y a presque pas de distraction et elle peut se concentrer.
Dans une semaine, je viendrai vous raconter comment s’est déroulé cet objectif, si j’ai réussi à le tenir, et ce que cela m’a appris.

Le défi final, d’avoir une Mya calme et disponible pour participer à un cours de sport plaisir est un vrai challenge. Ces cours basés sur la relation entre le chien et son conducteur. Ce sont de formidable moment pour renforcer la confiance, le jeu, la relation, l’intelligence, la motricité du chien….
C’est un vrai challenge car cela va me demander beaucoup de concentration, de capacité à rester calme, de vivre le moment présent, et d’être à l’écoute de Mya.

Elle est tellement “explosive” qu’il faut savoir rester totalement maitre de ses émotions. La difficulté n’est pas que Mya réussisse les exercices, cela m’importe peu. La difficulté est que j’arrive à me gérer et à savoir arrêter à temps la session.

Car lorsque Mya s’excite, elle a tendance à me stresser et à m’énerver… et donc c’est communicatif, on s’auto-énerve, et ce n’est absolument pas constructif. C’est ça la base du problème.

Je me sens enfin prête à relever le défi. Alors c’est partiiiiiiii!!!!
Abonnez vous au blog, pour suivre notre évolution!

A bientôt,
Amélie

Partager l'article
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *